Une église souterraine qui agace le clergé

Une église souterraine qui agace le clergé

22 novembre 2019 0 Par Pas Si Secret

Une église souterraine ? C’est le projet un peu fou d’un seigneur d’Aubeterre-sur-Dronne qui voulait son propre lieu de culte… aux dépens du clergé.

Pas de croisade, pas de paradis

Églises ennemies… et jumelles

Un morceau de la Vraie Croix

Voir sans être vu

Église “bouche-trou” ?

Infos pratiques

📺 Le reportage vidéo

📷 Galerie photos

🌍 Photo 360°

Pas de croisade, pas de paradis

             L’histoire commence au début du XIIe siècle. Pierre de Castillon, un seigneur, entame la construction d’une église à Saint-Émilion, en actuelle Gironde. Cette église est particulière puisqu’elle est creusée sous terre, dans une colline qui appartenait à des chanoines. « Il doit y avoir une mésentente à une certaine époque et il sera contraint d’abandonner le creusement de Saint-Émilion presque à sa fin », explique Dominique Gilson, guide et régisseuse de l’église souterraine d’Aubeterre. Des démêlés avec le clergé le forcent même à prendre part à la première croisade, sous peine d’excommunication.

             À son retour, Pierre de Castillon décide de creuser une nouvelle église, mais chez lui. C’est donc à Aubeterre qu’il lance son projet, directement sous son château. La tâche s’annonce ardue mais le croisé va s’appuyer sur les techniques qu’il a vues en Orient pour faciliter les choses, notamment les bâtiments troglodytes de Cappadoce. Mais comme peu d’écrits nous sont parvenus, les détails du creusement sont certainement perdus à tout jamais.

plan église souterraine aubeterre dronne
Plan de l’église souterraine telle qu’elle nous est parvenue

Églises ennemies… et jumelles

             On sait toutefois que l’église a été creusée du haut vers le bas, afin d’évacuer plus facilement les pierres, et qu’un puits avait été creusé pour évaluer la densité de la roche (du calcaire). Le chantier est donc lancé mais il ne s’agit pas d’un petit modèle : on parle ici d’une église qui fait 17 mètres de haut, 31 de long et 11 de large, pour 9000 m3 de volume pour la salle qui nous est parvenue, soit presque trois piscines olympiques.

             Pourquoi avoir choisi de creuser une église plutôt que d’en bâtir une ? Peut-être pour évoquer le tombeau du Christ, dans une grotte. Mais plus certainement pour des raisons économiques. En effet, la pierre extraite du chantier était vendue afin de financer les travaux. Elle était ensuite retaillée puis servait à construire de nouveaux bâtiments. C’est le cas de l’église Saint-Jacques, sa “concurrente” dans le village puisque notre brave Pierre de Castillon était toujours en mauvais termes avec le clergé. Les deux églises sont donc en quelque sorte jumelles. Ironie, quand tu nous tiens…

aubeterre dronne église saint jacques
L’église Saint-Jacques à Aubeterre-sur-Dronne – © JLPC

             Il a fallu dix années pour finir de creuser l’immense église souterraine. Mais seule une partie nous est parvenue car aux alentours du XVe siècle (on ne sait pas quand exactement), toute la partie Est s’effondre, détruisant le chœur et la nef. On ne sait pas ce qui a causé le détachement de la colline : un creusement trop important ? Un séisme ?

Un morceau de la Vraie Croix

             L’église n’a pas toujours été aussi pauvre en décorations. Des pans de mur étaient autrefois peints (des traces d’enduits ont été retrouvés), et elle abritait plusieurs reliquaires rapportés d’Orient par Pierre de Castillon. Deux sont encore visibles : le reliquaire évoquant le tombeau du Christ, taillé d’un seul bloc directement dans la colline, et la fosse centrale taillée en forme de croix. L’histoire veut qu’elle ait abrité un morceau de la Vraie Croix, mais comme l’Église n’a jamais enregistré les reliques de cette église souterraine, on ne le saura probablement jamais.

             Mais les habitants, eux, ont dû croire à ces reliques car les tombes convergent vers le reliquaire qui évoque le tombeau du Christ. Et à l’époque, se faire enterrer aussi près d’une relique n’était pas gratuit, car cela permettait d’accéder plus vite au paradis.

reliquaire église souterraine aubeterre dronne XIXe
Le reliquaire au XIXe siècle – Université Bordeaux Montaigne, 1886

Voir sans être vu

             Le reste de l’église vaut aussi le détour. Déjà, par son escalier creusé dans la roche et qui permet d’accéder à un couloir qui encercle le bâtiment. En effet, il permettait aux châtelains de suivre les offices religieux autour des reliques sans être vus, grâce à des fenêtres autrefois munies de claustras. Un autre couloir reliait enfin l’église au château, ce qui leur permettait de ne jamais se mêler au peuple.

église souterraine aubeterre dronne ancienne photo
Carte postale ancienne de l’église souterraine d’Aubeterre-sur-Dronne. La galerie supérieure est dégradée

             Outre le cimetière, l’église compte aussi une crypte qui donne une idée de ses dimensions originales, puisque celle-ci atteint la route, là où s’arrêtait l’édifice avant son effondrement partiel. Enfin, des marques dans les piliers suggèrent la présence d’un podium.

Église bouche-trou ?

             Malgré ses origines rocambolesques, l’église souterraine n’a pas eu une vie bien remplie. Après l’effondrement de son chœur, les fidèles semblent se tourner vers l’église Saint-Jacques, construite par le clergé. Au XVIIe siècle, une petite chapelle est construite sur les ruines l’église souterraine, qui servira de carrière de salpêtre pendant la Révolution et enfin, de cimetière au XIXe siècle.

entrée église souterraine aubeterre dronne XIXe
L’entrée de l’église souterraine au XIXe siècle – Université Bordeaux Montaigne, 1886

             C’est en 1912 qu’elle est classée Monument Historique. Des travaux de déblaiement et de mise en valeur sont lancés et on redécouvre la crypte, ensevelie depuis l’effondrement de la colline 500 ans plus tôt. Aujourd’hui, elle livre ses secrets au public lors de visites toute l’année et elle fait découvrir son incroyable acoustique à l’occasion de concerts l’été.

Infos pratiques

Église souterraine Saint-Jean
Rue Saint Jean
16390 Aubeterre-sur-Dronne

05 45 98 65 06

eglisemonolithe.aubeterre-sur-dronne@orange.fr
http://www.aubeterresurdronne.com

Le reportage vidéo

Galerie photos

Photo 360°